Qui a droit à une allocation de retour

Vous retournez vivre dans votre pays natal ? Vous pouvez alors prétendre à une allocation de retour. Vous devez toutefois remplir certaines conditions. Elles varient selon votre situation. Par exemple : pour les réfugiés et les bénéficiaires du droit d'asile, les conditions à remplir ne sont pas les mêmes que pour les Moluquois.

À compter du 1er janvier 2025, il n'est plus possible de déposer une demande d'allocation de retour.

Vous pouvez bénéficier d’une allocation de retour si vous remplissez les conditions suivantes :

  • vous déposez votre demande avant le 1er janvier 2025
  • vous vivez aux Pays-Bas
  • vous avez 55 ans ou plus
  • vous aviez au moins 18 ans lorsque vous êtes venu(e) vivre aux Pays-Bas
  • vous êtes né(e) hors des Pays-Bas dans le pays où vous retournez vivre
  • vous avez (ou aviez) la nationalité de votre pays de naissance
  • vous renoncez à la nationalité néerlandaise
  • vous allez vivre dans votre pays natal 
  • vous avez perçu une prestation sociale néerlandaise pendant 12 mois consécutifs avant de déposer votre demande d'allocation de retour
  • vous avez habité légalement aux Pays-Bas pendant au moins 8 ans consécutifs avant de déposer votre demande d'allocation de retour
  • vous n'avez pas de dettes auprès des autorités néerlandaises. Par exemple : des impôts ou des contraventions impayés. Si vous avez convenu d'un arrangement pour rembourser ces dettes, vous pourrez bénéficier de l'allocation de retour
  • vous n'êtes pas incarcéré(e) Et vous n'êtes pas en fuite devant la loi
  • vous retournez vivre dans votre pays natal dans les 6 mois après avoir reçu une lettre de notre part vous accordant une allocation de retour

  • Votre partenaire n'habite pas encore dans le pays où vous allez vivre ? Il ou elle devra partir avec vous
  • Votre partenaire ne doit pas avoir de dettes auprès des autorités néerlandaises. Par exemple, des dettes auprès du service des Impôts (Belastingdienst) ou des amendes impayées. Mais si votre partenaire a convenu d’un arrangement pour rembourser ces dettes, vous pourrez prétendre à l’allocation de retour
  • Votre partenaire ne doit pas être incarcéré(e) ni être en fuite devant la loi

Répondez à quelques questions pour savoir si vous pouvez prétendre à une allocation de retour. Si c'est le cas, vous pouvez remplir directement le formulaire de demande.

En cours de chargement

Logo Your Europe
Cette page fait partie d’un réseau de qualité de l’Union européenne