Pension de vieillesse AOW

Les différents types de revenus et votre allocation spéciale AOW

Le montant de l'allocation spéciale dépend des revenus de votre partenaire et du cumul de ceux-ci et de vos propres revenus. Si le total de vos revenus et de ceux de votre partenaire (votre pension AOW comprise) dépasse 2 861,65 € brut par mois, nous minorerons l'allocation d'au maximum 10%.

Pour savoir si vos droits à l'allocation spéciale AOW risquent d'être affectés par les revenus de votre partenaire et les vôtres, cliquez sur l'un des types de revenus. Si ses revenus ne figurent pas dans la liste ou si vous n'êtes pas certain, contactez-nous.

Le rachat d'une pension n'est plus déduit de l'allocation de survivant depuis le 1er décembre 2014.

  • Pension alimentaire
    La pension alimentaire n'est pas déduite de l'allocation spéciale AOW.
  • Voiture de fonction

    La valeur de l'avantage "voiture de fonction" n'est pas déduite de l'allocation spéciale AOW.

  • Salaire brut

    Une partie du salaire brut est déduite de l'allocation spéciale AOW.

  • Prestation sociale non néerlandaise
    Votre conjoint ou partenaire perçoit une prestation sociale non néerlandaise comparable aux prestations néerlandaises de chômage ou de maladie (par ex. WIA, WAO, WW ou Soins de santé ) ? Son montant doit être déduit dans sa totalité de l'allocation spéciale.

    Votre conjoint ou partenaire perçoit une pension de retraite (anticipée) d'un autre pays ? Son montant n'est pas déduit de l'allocation spéciale.
  • Treizième mois

    L'employeur de votre conjoint ou partenaire lui verse un treizième mois ? Il est essentiel de savoir dans quel mois il est versé. Une partie du revenu total de ce mois doit être déduite de l'allocation spéciale.

    Si le revenu total de ce mois est supérieur au plafond autorisé, l'allocation spéciale n'est pas mise en paiement. Informez-nous donc à temps de la perception d'un treizième mois.

  • Dividende

    Les dividendes ne doivent pas être déduits de l'allocation spéciale.

  • Prime de fin de service

    Votre partenaire a perçu une prime unique de fin de service après la fin d'une activité salariée, et il ou elle peut en disposer librement ? Cette prime n'est pas déduite de l'allocation spéciale.

    Votre partenaire a perçu une prime unique de fin de service avant la fin d'une activité salariée, et il ou elle ne peut pas en disposer librement ? Une partie de cette prime doit être déduite de l'allocation spéciale. Dans ce cas, il est essentiel de savoir dans quel mois la prime a été versée.

  • Prime de fin d'année

    L'employeur de votre conjoint ou partenaire lui a payé une prime de fin d'année ? Il est essentiel de savoir dans quel mois elle a été versée. Une partie du revenu total de ce mois doit être déduite de l'allocation spéciale.

    Si le revenu total de ce mois est supérieur au plafond autorisé, l'allocation spéciale n'est pas mise en paiement. Informez-nous donc à temps de la perception d'une prime de fin d'année.

  • Gratification

    L'employeur de votre conjoint ou partenaire lui a payé une gratification ? Une partie doit être déduite de l'allocation spéciale.

  • Loyers perçus

    Les loyers que votre conjoint ou partenaire perçoit sont considérés comme revenus commerciaux ? Ils sont alors déduits en partie de l'allocation spéciale.

    Les loyers que votre conjoint ou partenaire perçoit ne sont pas considérés comme revenus commerciaux ? Ils ne sont alors pas déduits de l'allocation spéciale.

    Vous ne savez pas s'ils sont considérés comme revenus commerciaux ou non ? Contactez alors la SVB.

  • Allocation de logement

    L'allocation de logement n'est pas déduite de l'allocation spéciale.

  • Aides financières IOAW et IOAZ

    Si votre conjoint ou partenaire perçoit une aide financière au titre de l'IOAW ou de l'IOAZ, son montant n'est pas déduit de l'allocation spéciale.

  • Prime d'ancienneté après 25 ou 40 ans de service

    Votre conjoint perçoit-il une prime d'ancienneté de son employeur ? S'agit-il d'une prime à versement unique après 25 ou 40 ans de service ?

    Dans ce cas, cette prime est exonérée au maximum jusqu'au montant mensuel du salaire.

    Si cette prime est supérieure au salaire mensuel, une partie du montant supérieur au seuil d'exonération est déduite du montant maximum d'allocation spéciale.

  • Epargne-temps (levensloopregeling)

    Les sommes versées à votre conjoint ou partenaire au titre d'un dispositif d'épargne-temps ne sont pas déduites de l'allocation spéciale.

    Votre conjoint ou partenaire a souscrit à un dispositif d'éparge-temps ? Les retenus d'épargne-temps effectués sur son salaire ne sont pas considérés comme revenus.

    Toutefois, la contribution payée par l'employeur est considérée comme revenu et doit être déduite en partie de l'allocation spéciale, tout comme le salaire brut.

  • Rente viagère

    Si votre conjoint ou partenaire perçoit une rente viagère au titre d'une assurance privée non liée à l'employeur, les sommes perçues ne sont pas déduites de l'allocation spéciale.

    S'il perçoit la rente viagère suite à la fin d'une activité salariée et il peut en disposer librement, elle n'est pas déduite de l'allocation spéciale.

    S'il perçoit la rente viagère suite à la fin d'une activité salariée et il ne peut pas en disposer librement, elle est déduite dans sa totalité de l'allocation spéciale.

  • Préretraite (PGGM - OBU)
    La préretraite OBU, servie par la caisse PGGM, est déduite dans sa totalité de l'allocation spéciale.
  • Budget personnalisé (PGB)

    Si votre conjoint ou partenaire bénéficie d'un budget personnalisé PGB pour couvrir les frais de soins à domicile, son montant n'est pas déduit de l'allocation spéciale.

  • Pension de retraite ou retraite anticipée

    Votre conjoint bénéficie-t-il d'une retraite (anticipée) ? Celle-ci est déduite en intégralité du montant de l'allocation spéciale. Si votre partenaire perçoit une allocation de survivant, celle-ci est déduite en intégralité du montant maximum d'allocation spéciale. Lorsqu'une pension est convertie en un versement unique, ce versement est uniquement considéré comme revenu pour le mois où il a été effectué.

  • Indemnités de transport

    Votre conjoint perçoit des indemnités de transport de son employeur. Dans 2 cas, celles-ci sont déduites du montant maximum d'allocation :

    1. Les indemnités de transport dépassent le montant légal. Le montant dépassant le plafond légal doit être déduit en partie du montant maximum d'allocation.

    2. L'employeur considère les indemnités de transport comme des revenus imposables. Le montant complet est considéré comme un revenu professionnel c'est-à-dire déduite en partie.

    Dans tous les autres cas, les indemnités de transport ne sont pas déduites du montant maximum d'allocation.

  • Epargne-salaire
    Les sommes versées à votre conjoint ou partenaire au titre d'un dispositif d'épargne-salaire ne sont pas déduites de l'allocation spéciale.
  • Prestation au titre d'une assurance privée

    Si votre conjoint ou partenaire perçoit une rente viagère au titre d'une assurance privée non liée à l'employeur, les sommes perçues ne sont pas déduites de l'allocation spéciale.

    S'il perçoit la rente viagère suite à la fin d'une activité salariée et il peut en disposer librement, elle n'est pas déduite de l'allocation spéciale.

    S'il perçoit la rente viagère suite à la fin d'une activité salariée et il ne peut pas en disposer librement, elle est déduite dans sa totalité de l'allocation spéciale.

  • Préretraite (VUT)

    Les sommes versées à votre conjoint ou partenaire dans le cadre d'un régime de préretraite doivent être déduites dans leur totalité de l'allocation spéciale.

  • Pécule de vacances

    Les pécules de vacances ne sont pas déduits de l'allocation spéciale.

  • Indemnité de volontariat

    Si l'indemnité de volontariat versée à votre conjoint ou partenaire est inférieure à 170 € par mois ou à 1.700 € par an, elle n'est pas déduite de l'allocation spéciale.

    Une partie du montant qui excède cette limite doit être déduite de l'allocation spéciale.

  • Prestation d'incapacité de travail WAO/WIA/WAZ

    Les prestations d'incapacité de travail WAO/WIA/WAZ versées à votre conjoint ou partenaire sont déduites, dans leur intégralité, de l'allocation spéciale.

  • Allocation de chômage (WW)

    Si le contrat de travail a été résilié, l'allocation de chômage versée à votre conjoint ou partenaire doit être déduite dans sa totalité de l'allocation spéciale.

    Si le contrat de travail est encore en cours, une partie de l'allocation de chômage versée à votre conjoint ou partenaire doit être déduite de l'allocation spéciale.

  • Prestation d'incapacité de travail Wajong (jeunes handicapés)

    Si votre conjoint ou partenaire bénéficie d'une prestation d'incapacité de travail Wajong, les sommes perçues doivent être déduites dans leur totalité de l'allocation spéciale.

  • Bénéfices industriels et commerciaux

    Une partie des bénéfices industriels et commerciaux de votre conjoint ou partenaire doit être déduite de l'allocation spéciale. Pour ce faire, un revenu mensuel est calculé à partir des bénéfices annuels réalisés. Ce revenu mensuel moyen doit être déduit en partie de l'allocation spéciale.

    Le bénéfice à déclarer en cas de cessation d'activité n'est pas considéré comme un revenu dans ce cadre.

  • Indemnités de maladie (ZW)

    Si votre conjoint ou partenaire bénéficie perçoit des indemnités de maladie, les sommes perçues doivent être déduites dans leur totalité de l'allocation spéciale.

    Dans certains cas particuliers, les indemnités de maladie sont déduites en partie de l'allocation spéciale.